Accueil Prévention Services

Audits et Conseils
en
Hygiène Alimentaire
Nice/Côte-d'Azur

Pour tous les professionnels de la restauration commerciale :

  • Organisation de l'hygiène alimentaire
  • Vérification de la conformité avec la législation
  • Préparation aux contrôles
  • Accompagnement pour mise en place du PMS
  • Aide à la demande d'agrément sanitaire
  • Aide à la déclaration de manipulation de denrées animales

Conseils et vérification d’application des mesures d’hygiène demandées par le ministère du travail suite au Covid-19.

Notre rôle

être à votre écoute et vous accompagner

À travers notre regard professionnel, nous vous conseillons à titre préventif sur les normes d’hygiène alimentaire que vous devez respecter en tant que professionnel de la restauration commerciale.

Votre intérêt : Vous confirmez que vous suivez bien les procédures des bonnes pratiques d’hygiène qui vous sont imposées par la législation en vigueur pour le respect et le bien être de vos clients, mais aussi afin de vous éviter toute amende ou fermeture administrative en cas de contrôles inopinés des autorités compétentes.

Pourquoi ?

faire appel à nous pour avoir un rapport objectif

Tous les secteurs de la chaîne alimentaire sont concernés par une législation de plus en plus stricte et complexe. Par conséquent, le nombre de contrôles explose et les conséquences peuvent être dramatiques en cas de non-respect des règles d’hygiène.

En faisant un audit hygiène alimentaire à Nice et en PACA, nous vous aidons à être aux normes. Ainsi, vous pourrez éviter :

  • Les TIAC (toxi-infections alimentaires collectives)
  • Les différents bactéries, virus ou parasites
  • Les sanctions émanant des autorités
  • Les avis négatifs de vos clients
 

Mais surtout, notre démarche vous permet de faire prendre conscience des enjeux de l’hygiène alimentaire à votre société et vos collaborateurs. C’est uniquement de cette façon qu’une entreprise peut croître et répondre aux actuelles futures exigences de façon sereine.

Comment ?

nous utilisons un process précis pour nos audits

Nous avons mis en place une méthodologie efficace et précise pour auditer et vous prodiguer les conseils adéquats en matière d’hygiène alimentaire sur Nice et sa région.

Plus de 20 points sont vérifiés consciencieusement. Cela concerne aussi bien l’hygiène que l’affichage obligatoire, mais aussi les équipements, les différentes installations, les produits utilisés, la traçabilité, le personnel, etc.

À la suite de l’audit, vous recevez un rapport complet et détaillé sur les anomalies éventuelles que nous aurons constatées et qui seront à rectifier.

Pour qui et combien ?

un service utile à tous les professionnels

Notre pôle hygiène est ouvert à tous les restaurateurs de Nice et de la région PACA. Que vous soyez un restaurateur à Nice, à Antibes ou à Cagnes-sur-Mer, nous intervenons directement sur le lieu souhaité.

Un conseiller en hygiène alimentaire basé à Nice se déplacera sur demande dans toute la région PACA.

Pour toutes informations complémentaires, nous vous invitons à nous contacter directement.

Accessibles à partir de 845 € (par audit et hors frais de déplacement), nos audits et nos conseils en hygiène alimentaire sont donc adaptés à des structures de toute taille.

FAQ

Retrouvez les questions les plus fréquemment posées à propos de l’hygiène alimentaire.

Notre expert vous apportera plus de précisions sur demande. 

Les bactéries d’altération :

  • Les bactéries protéolytiques qui dégradent les protéines des viandes, des poissons, des produits laitiers (odeur caractéristique et nauséabonde d’œufs pourris)
  • Les bactéries lipolytiques qui concernent les graisses qui se dégradent en acides ce qui donne une odeur rance aux aliments. Certaines de ces substances présentent une toxicité pour l’organisme humain.
  • Les bactéries cellulolytiques et glucidolytiques qui dégradent les fruits et les légumes ainsi que leurs produits dérivés (acidification, ramollissement et pourritures)
 

Les bactéries pathogènes :

  • Les salmonelles transmissibles des animaux à l’homme et inversement (cas mortels chez les enfants et les personnes âgées avec risques de graves séquelles) Aliments concernés : œufs en coquille, produits lactés, volailles, viandes crues, pâtisseries, coquillages, eaux contaminées
  • Les staphylocoques dorés qui se forment pour défaut d’hygiène (cas mortels chez les enfants et les personnes âgées avec risques d’appendicite foudroyante ou septicémie) Aliments concernés : œufs en coquille, produits lactés, ovo produits, produits carnés (viande hachée), charcuterie, produits de la pêche (coquillages, etc.)
  • La listeria répandue dans notre environnement notamment dans le sol, l’eau et la végétation. Se transmet par les différentes manipulations des mains et la température des réfrigérateurs trop élevée. Intoxication mortelle dans 20 % à 30 % des cas. Autres conséquences : méningites, encéphalites, fausses couches, détresse respiratoire et difficultés neurologique chez le nourrisson qui peut être infecté par sa mère via le placenta.
    Depuis 1998, en France : La listériose est une maladie à déclaration obligatoire. Aliments concernés : lait et produits laitiers, viande crue et produits carnés, produits de charcuterie (rillettes, pâtés, produits en gelée) poissons fumés, graines germées crues, légumes et herbes aromatiques insuffisamment lavés.
  • L’echerichia-coli (E.Coli) et coliformes intoxication alimentaire avec des symptômes de crampes abdominales, fièvre, vomissements et diarrhées sanglantes avec complications de troubles rénaux aigus, séquelles rénales chroniques, troubles du système nerveux (convulsions, accidents cérébrovasculaires et coma)
 

Toutes ces bactéries peuvent entraîner la mort chez des sujets dits fragiles comme les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes.

Mais aussi l’existence de différents parasites que l’on retrouve dans certains aliments :

  • L’anisakiase : poissons crus ou mal cuits porteurs de larves d’anisakis.
  • Le Taeniasis : viandes crues ou mal cuites de porc ou de bovins parasités par des larves de taenias.
  • La toxoplasmose : viandes crues et herbes aromatiques souillées et contaminées par des déjections de rongeurs ou de chats porteurs de toxoplasma.
  • L’échinococcose : baies ou légumes souillés par des déjections de chiens ou de renards porteurs de larves d’échinococcus.
  • La trichinose ou trichinellose : viandes de cheval, de porc mal cuites et contaminées par des larves de trichinella.

Le plan de maîtrise sanitaire décrit les mesures prises par l’établissement concerné pour assurer l’hygiène alimentaire et la sécurité sanitaire de ses propres productions face aux dangers physiques, biologiques et chimiques.

Cet outil permet d’atteindre les objectifs de sécurité sanitaire des aliments fixés par la réglementation européenne notamment celle du « Paquet Hygiène » issu des règlements européens 178/2002 et 852/2004.

  • Pour le mettre en place, vous avez à votre disposition :
    Le BPH : le guide des bonnes pratiques d’hygiène
  • La méthode et outil de travail HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point ( Analyse des dangers – points critiques pour leur maîtrise )

Les éléments nécessaires à sa mise en place sont :

  • Une gestion des produits non conformes (procédure de rappel/retrait et notification auprès des autorités compétentes d’une situation qui pourrait être préjudiciable pour la santé du consommateur)
  • La mise en place d’un système de traçabilité de vos denrées et de vos fournisseurs

Pour une entreprise, il est un véritable gage de qualité en termes de respect des normes d’hygiène vis-à-vis de sa propre clientèle.

Cet outil ou cette synthèse écrite sur le bon fonctionnement sanitaire d’une entreprise si celui-ci est cohérent et efficace, permet d’atteindre les objectifs de sécurité sanitaire des aliments fixés par la réglementation, notamment celle du « Paquet Hygiène »

Le P.M.S. est obligatoire pour tous les établissements manipulant des denrées alimentaires, même s’ils ne sont pas soumis à l’agrément sanitaire. C’est le cas notamment pour la restauration collective et commerciale. Pour des établissements de petite taille, le PMS est formalisé d’une manière plus simple, un peu comme une synthèse écrite du fonctionnement sanitaire de l’établissement, ceci afin de faciliter la pratique de certaines procédures.